Novéquilibres : Eric AVERLANT

Qui sommes-nous > Eric Averlant

Loïs présente Eric AVERLANT :

Ta place dans Novéquilibres ?

Comédien, webmaster des sites internet de Novéquilibres et responsable du comité éditorial de laqvt.fr

Tes domaines de compétence ?

Je suis assez polyvalent dans mes deux secteurs d’activité :

  • Comédien, auteur, metteur en scène, formateur.
  • Conception et mise en œuvre technique de sites internet et de blogs professionnels – Conseil, formation et accompagnement aux stratégies de communication web.

Tes formations ?

J’ai appris mon métier de comédien sur le tas, au contact d’artistes talentueux, inspirés et inspirateurs… la meilleure école qui soit.
J’ai d’autre part un équivalent Bac+2 en webdesign, mais j’ai acquis la plupart de mes connaissances via l’auto-formation : internet est un secteur professionnel en évolution perpétuelle qui impose cette pratique… dictée pour ma part par ma curiosité et ma soif d’apprendre et de transmettre.

Ton parcours ?

J’ai commencé à exercer mon métier de comédien très jeune puis régulièrement pendant 20 ans, parcours enrichi par la pratique de nombreux métiers liés à la direction d’une compagnie de spectacle vivant. Puis j’ai élargi la palette de mes compétences avec les métiers du web, au service desquels j’ai mis ma créativité, mon enthousiasme et mon sens de l’écoute.

Ta vision de la qualité de vie au travail ?

Comme pour monsieur Jourdain, la qualité de vie au travail a toujours été une préoccupation majeure pour moi… et je ne le savais pas !
Ma rencontre avec l’équipe de Novéquilibres m’a permis d’en prendre conscience et de travailler sur mes faiblesses et mes lacunes : la route est longue mais exaltante !

Pourquoi as-tu rejoint Novéquilibres ?

J’ai rejoint l’équipe de Novéquilibres presque par hasard, avec ma casquette d’artisan du web. Puis comme comédien pour incarner le professeur Bossondur. Mais très vite, j’ai compris qu’au delà des compétences que je pouvais apporter au collectif, ce sont les valeurs que prônent ses membres, qu’ils transmettent et qu’ils tâchent d’appliquer de leur mieux qui se sont imposées comme une priorité professionnelle.

Ton portrait chinois ?

  • Si j’étais un animal, je serais un loir.
  • Si j’étais une fleur, je serais la “petite marguerite” de Brassens.
  • Si j’étais un artiste, je serais Enrico Caruso.
  • Si j’étais écrivain, je serais René Fallet.
  • Si j’étais un arbre, je serais un platane.
  • Si j’étais une femme, je serais Carmen.
  • Si j’étais une série télé, je serais “six feet under”.

L’équipe permanente